Pause gourmande et poétique à Dijon

Quelques lignes pour vous parler du coup de coeur que j’ai eu au détour de la rue Vauban pour un petit coin de poésie : La Causerie des Mondes.

La déco chinée et l’ambiance chaleureuse du lieu m’ont immédiatement séduite. C’est typiquement l’endroit où l’on a envie de se poser un après-midi, après une petite balade en ville, pour bouquiner en buvant un bon thé. D’ailleurs la carte des thés est plutôt impressionnante !

La maison propose également de délicieuses (et généreuses !) boissons à base de café ainsi que des pâtisseries du jour faites maison.

Pour le moment, je n’y suis allée que pour le goûter. Mais apparement, La Causerie des Mondes organise des brunchs les weekends… il faut que je teste ça absolument ! Des volontaires pour m’accompagner ? 🙂

Oriane

11054356_10205926488662153_6008616789467665743_n

 

Un nouveau livre à découvrir !!

10437561_10207416351546719_8262021051546166502_n

Le Monde à Paris

Amis parisiens et amies parisiennes, j’ai fait une découverte il y a quelques semaines qui a changé ma vie !!!!

Il s’agit d’un livre qui est une véritable bible des lieux Parisiens à découvrir.

Le monde à Paris, c’est :

  • 118 activités pour aller à la rencontre des communautés étrangères
  • Des incontournables, des loisirs, du sport, et de la culture, des restaurants, des soirées, des boutiques
  • Des itinéraires d’une journée pour s’immerger aux Etats-Unis, au Japon, en Afrique, en Amérique latine, dans les pays de l’Est et en Chine, sans quitter Paris
  • Des anecdotes et des témoignages vivants, toujours avec de l’humour dedans
  • Des informations pratiques
  • Une carte de paris, un plan du métro détachable

Le prix est mini : 10,50€

Il est à retrouver en librairie.

J’attends vos commentaires sur le livre et n’oubliez pas de partager les bonnes adresses de restaurants que vous avez eu l’occasion de tester 😉

Léa

La sélection shopping – Apéro Tapas !

Retrouvez notre sélection de déco autour du thème Apéro Tapas : une table gaie et colorée pour accueillir vos amis !

1. Bougie Bleu Océan, La Belle Mèche, à partir de 12 euros.
2. Plats à apéritif en porcelaine hexagone, delamaison.fr, 34,90 euros.
3. Märit, chemin de table rouge, Ikea, 3,99 euros.
4. Pique pour amuse-gueule avec support, delamaison.fr, 19,99 euros.
5. Soliflore Design en Verre Bleu Piccolo – Coming B, La Redoute, 16,10 euros.

Un apéro improvisé !

Buenas tardes todos !!!

Nouvelle arrivée sur le blog, ce soir je vous fais partager un plaisir que j’apprécie particulièrement. J’ai eu l’occasion de me rendre plusieurs fois en Espagne et étant originaire du Sud de la France, je suis une vraie adepte des apéros improvisés  mais qui dit apéro, dit tapas  !

Au menu :

  • Roulés au fromage
  • Crackers au sésame
  • Tomates cocktail et radis
  • Brochettes de légumes crus
  • Sauce crème fraiche et ciboulette
  • Nachos & Guacamole

apero-facile

Recette sauce crème fraiche et ciboulette 

Ingrédients :

Crème fraiche

Ciboulette

Sel et poivre

Préparation de la recette : avec la crème fraiche mélangez de la ciboulette coupée finement, salez et poivrez le mélange et laissez-le au frigo 15 min avant de déguster.

Accompagnée de carotte en lamelle et crakers au sésame c’est excellent !

Un recette toute en fraicheur pour l’été 😉

© FoodTrek - Apéro

Recette pour Guacamole 

Ingrédients :

2 beaux avocats bien mûrs

Quelques branches de coriandre fraiche

1 ou 2 citrons verts

1 petit oignon frais

Du sel

Préparation de la recette : Emincez l’oignon frais et les feuilles de coriandre. Ecrasez l’avocat, ajoutez l’oignon, la coriandre, le jus d’un (ou 2 selon les goûts) citron et salez à votre goût.

Remarque : Il existe plusieurs façons de préparer le guacamole au Mexique. La plus simple consiste à écraser l’avocat avec juste du sel et du jus de citron vert.

Recette de roulés jambon – fromage 

Ingrédients :

Pâte feuilletée

Fromage râpé

Jambon

Préparation de la recette :  Étalez la pâte feuilletée, puis parsemez-la de gruyère râpé. Répartissez le jambon par-dessus. Roulez la pâte en partant d’un coté et roulez jusqu’à la moitié, puis recommencez l’opération à partir de l’autre bout. Mettez au frais au minimum 1h. Pour finir, coupez des tranches de 1/2 cm et déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfourner dans un four chaud à 180°C (thermostat 6) pendant 15 minutes. Les roulés doivent être bien dorés.

La touche Food Trek 

Recette pour rhum arrangé :

J’ai découvert pendant les fêtes de Noël dernier des préparations pour rhum arrangé à la Grande Epicerie avec différentes épices, c’est la marque Grand Sud qui propose ces préparations variées pour faire son rhum soi-même.

Préparation pour rhum arrangé :

  • Rhum blanc (de préférence agricole) éviter la marque Habana par exemple qui sera plutôt utilisée pour les mojitos.
  •  Mélange Grand Sud (7,50€ à la Grande Epicerie)

Il faut laisser macérer le mélange de 4 à 6 mois.

Conseil : laissez dans un placard à l’abri de la lumière et alternez avec l’extérieur si vous avez un balcon ou sur la fenêtre les jours de beau temps. Le changement de température accélérera le processus de macération et votre rhum n’en sera que meilleur 😉

Et maintenant place à la fiesta !!

Bonne soirée à tous

Léa





Pain d’épices et de Dijon

Petit goûter bien mérité après une journée de travail !

Au menu, des douceurs dijonnaises : un pain d’épices citron et gingembre et des nonnettes pommes-bergamote de la célèbre fabrique Mulot & Petitjean. L’occasion pour moi, dijonnaise d’adoption depuis bientôt 10 mois, de vous parler de ces spécialités un brin hors-saison.

Commençons par le pain d’épices : un mets raffiné venu de terres lointaines  ! En effet, si les grecs connaissaient une pâtisserie proche de celle que nous avons, ce sont les chinois qui auraient inventé le pain d’épices. Le terme Mi-Kong signifie littéralement « pain de miel », il fait référence à un aliment consommé depuis le 10ème siècle et composé de miel et de farine de froment (agrémenté ou non de plantes aromatiques). Les arabes le ramenèrent de Chine et les occidentaux le découvrirent lors des Croisades en Terre Sainte.

En France,  bien que ce fut Reims qui s’imposa tout d’abord comme ville du pain d’épices, c’est Dijon qui en fit sa renommée à la fin du 19ème siècle. Le pain d’épices dijonnais a pour particularité d’être à base de farine de blé et non de froment. Entre 1850 et 1940, la ville comptait de nombreux fabricants. Aujourd’hui le seul qui subsiste est aussi le plus renommé : Mulot & Petitjean.

Les nonnettes sont quant à elle de petits gâteaux fourrés de marmelade à base de pain d’épices. Spécialité Bourguignonne, on en trouve également en Champagne-Ardenne, dans la région de Reims et en Lorraine. Ce petit rond épicé date du Moyen-Âge où il était fabriqué par des nonnes. Mes parfums préférés : orange, cassis et citron !





Petite interlude danoise entre deux récits du Japon

Pour ma première intervention sur le blog, je vous propose une recette de crackers danois que j’ai essayée cette semaine : une tuerie ! Et en plus, c’est plutôt sain : des graines, de la farine d’épeautre complète, de quoi se régaler sans (trop) culpabiliser !

Knækbrød

25 g de flocons d’avoines

10 g de graines de sésame

30 g de graines de tournesol non-salées

50 g de graines de courge non-salées

Une bonne poignée de comté râpé

175 g de farine d’épeautre complète

1/2 sachet de levure chimique

1 verre d’eau

70 ml d’huile d’olive

Du sel (à votre convenance)

1. Mélangez bien tous les ingrédients de façon à obtenir une pâte homogène. Personnellement, j’ai utilisé l’outil « malaxer » de mon robot pâtissier pour plus de facilité.

2. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie et d’un emporte-pièce (ou d’un couteau), étalez la pâte sur un plan de travail fariné et façonnez vos crackers.

3. Passez-les ensuite au four préchauffé à 200°C pendant une 20aine de minutes.

A servir à l’apéro ou à amener au boulot en cas de petit creux, c’est à vous de décider ! Bon appétit 🙂

Oriane

Scandinavia Airlines

Kyōto – le plaisir est au bout du palais

© FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Gion 9 © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Gion 10© FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Gion 3 © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Gion 4  © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Gion 2 © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Gion 1

Vendredi 5 juin – 9h00 du matin

Je vous parlais hier de Gion. Pour les curieux, il s’agit de l’un des quartiers les plus populaires de Kyoto. Pour les plus curieux ou futurs touristes, Gion est situé à 5 minutes à pied à l’est de Shijo-Kawaramachi, de l’autre côté de la rivière Kamo. Pas de soucis d’orientation, le quartier est facilement accessible par le bus, le métro ou le taxi. (Petit aparté : le taxi est un moyen sûr et économique (du point de vue d’un Français) pour se déplacer dans la ville.)

Pourquoi ce charmant quartier est-il si populaire? Parce qu’il a su préserver un cachet traditionnel et authentique. On y découvre en se baladant des maisons anciennes bien préservées qui rappellent le Kyōto de jadis (enfin plutôt l’image que je m’en fait), des geishas, des temples ou encore le sanctuaire Yasaka Jinja, dédié à Susanô le Kami des océans .

C’est donc quelque part dans ce quartier, au fond d’une minuscule rue, que nous avons trouvé par hasard un restaurant tenant dans un mouchoir de poche. 5 tabourets, une salle de moins de 10m², une pléthore de vins japonais (ne buvant pas d’alcool mes compagnons ont tressé des louanges sur la qualité de l’alcool) et surtout des plats préparés sur mesure ! Au menu : une dégustation copieuse de plats japonais (Unadon – anguilles grillées, Tsukemono – légumes macérés dans du vinaigre, Dango…), un service de qualité malgré la barrière de la langue, le sourire et le bon soin de la patronne et de son assistant (éventails offerts à la fin du repas). Tout ça pour moins de 12000¥ en plein cœur de Kyōto. De quoi ravir et conquérir la foule de l’auberge. 😉

A bientôt pour ma prochaine étape : Tōkyō !

Elyesse

Horizons du Japon

Kyōto – la ville aux mille temples

© FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Golden Temple 15 © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Golden Temple 16© FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Golden Temple 17 © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Golden Temple 18 © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Golden Temple 19 © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Golden Temple 20  © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Golden Temple 20 © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Golden Temple 21 10985247_10155686517525393_5325752826626621941_n © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Golden Temple 22

Jeudi 4 juin – 7h00 du matin

Je ne vous le cache pas, j’ai eu un véritable coup de cœur pour Kyōto. J’aime énormément cette ville. Comme je l’ai écrit dans mon post d’hier, Kyōto est connue pour ses temples bouddhistes et ses sanctuaires shintos. La ville regorge de surprises à chaque coin de rue. Entre temples, musées et rues marchandes vous êtes sûr de ne pas vous ennuyer !

Le plus célèbre temple bouddhiste de Kyōto est le Kinkaku-Ji. Il est plus connu sous le nom de Temple du pavillon d’or. Il s’agit du monument le plus visité de Kyoto. Vous vous doutez bien qu’il y avait foule pendant la visite. Pour l’histoire, ce temple a été aménagé en 1397 par Yoshimitsu Ashikaga, shogun de l’époque, qui en a fait son lieu de repos après avoir abdiqué pour son fils. Ce dernier, transforme ce pavillon doré en temple bouddhiste conformément aux dernières volontés de son père. Malheureusement, il fut complètement détruit en 1950 dans un incendie provoqué par un moine fou. Son architecture étant étudiée depuis des siècles, le temple fut reconstruit à l’identique en 1955.

Mon coup de cœur : l’incontournable et magnifique Fushimi-Inari-Taisha. Ce sanctuaire shintô est situé au sud de la ville. Pour l’histoire, Fushimi-Inari-Taisha est un complexe de temples dédiés à Inari, la divinité (Kami) des céréales. Vous y croiserez souvent des statues de renards (Kitsune). Ils sont considérés comme les messagers du Kami et les gardiens du sanctuaire. Le plus de cette visite : l’ascension au travers des toriis, la forêt japonaise comme paysage, qui forment un chemin jusqu’au sommet de la colline où est situé Fushimi-Inari-Taisha. Un panorama magnifique de la ville de Kyōto vous y attend. Effet Ghibli garanti. Je me croyais dans « Princesse Mononoke ».  😉

Sans oublier le Nanzen-ji (temple Zen), le Gingaku-ji (temple d’argent) et le célèbre château Hikone. Comme cité dans le titre, Kyōto est vraiment la ville aux mille temples.

A demain pour une visite culinaire près du quartier de Gion à Kyoto !

Elyesse

Horizons du Japon

Kyōto – coeur historique du Japon

© FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Kyoto 11    © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Kyoto 4© FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Kyoto 6    © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Kyoto 5© FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto - Kyoto 2    © FoodTrek - Japon 2015 - Kyoto 10

Mercredi 3 juin – 8h00 du matin

Après la visite d’Osaka nous partons pour Kyōto, l’ancienne capitale du Japon, qui est à une heure de route. Cette ville regorge de lieux chargés d’Histoire. Je compte en profiter au maximum.

L’hôtel est bien situé. Nous sommes à 500 mètres de la gare centrale. La première nuit au Japon s’est bien passé. Au contraire de mes compagnons de voyage j’ai pu faire une nuit complète. Pour une fois je remercie mon côté gros dormeur.
Les bagages à peine déposés, je pars à la découverte des alentours de la gare centrale de Kyōto. Entre voitures carrées, passage clouté en diagonale, temples bouddhistes, autels shintos et supérette 7/Eleven, je m’émerveille à chaque coin de rue.

Ne manquez pas l’épisode de demain ! Vous y découvrirez quelques temples.
Elyesse

Espace Langue Tokyo